LA REINE DES PRÉS

La Reine des prés, l’alliée des thés et tisanes, mais surtout celle des desserts

Son nom complet est filipendula ulmaria ou spirée ulmaire, on la retrouve chaque année de mai à septembre. Elle aime les sols humides et riches des marais, forêts. On la trouve quasi dans toute l’Europe.

Plante mellifère, de 50 cm à 1m50 on voit d’abord les tiges, feuilles arriver en mai puis en juin ses fleurs s’épanouissent.

Facile à reconnaitre car le dessous de ses feuilles est un peu argenté. On pourrait la confondre avec sa cousine la Filipendule si ce n’est qu’elle ne pousse que dans les terres sèches… Contrairement à la Reine des Prés qui, elle, a besoin d’eau, d’humidité permanente.

La reine des prés

Attention aux personnes allergiques à l’aspirine, il se trouve qu’elle contient de l’acide salicylique.

Justement, la reine des prés est fébrifuge, (attention que cela ne vous empêche pas de voir un médecin en cas de fièvre !) sudorifique, diurétique, antirhumatismale et tonique. Lors d’un refroidissement, un lait chaud avec quelques fleurs et du miel sera bien utile.

Vous pouvez ajouter quelques feuilles (légèrement plus amères) et fleurs à vos thés et tisanes. Un thé solaire pourra vous faire le plus grand bien par grandes chaleurs en mettant 1 feuille et 1 fleur dans une bouteille (en verre J) d’eau que vous laissez au soleil quelques heures (mini macération)… Vous la remettez au frais puis vous pourrez la boire dans l’après midi.

La reine des prés

 

La recette 

Une amie m’a dit que ses fleurs se mélangent très bien au fromage blanc, j’ai ainsi retrouvé une recette qui consiste à mélanger quelques fleurs de Reine des Prés avec le fromage blanc de la crème fraiche liquide (ou pas !) et du miel… Effectivement, c’est aussi prometteur que ça en a l’air ! Sinon, vous pouvez en rajouter dans vos compotes, salades de fruits, glaces et tartes.

Bon appétit !

  • Règles de cueillette : On récolte les lieux où il y en a beaucoup et on ne prélève que raisonnablement en gardant une distance entre chaque plantes prélevées..
  • Une serpette endommagera moins les plantes.
  • Secouer la plante avant récolte de sorte à ne pas ramener x insectes…

 

Bibliographie

Plantes comestibles. Editions DEBAISIEUX

Mon herbier savoureux. Anne RICHARD. Editions Métive

 

Notre projet

EnSavoir+

Sur le même thème

Que pensez-vous de notre nouveau site ?

Choix