Un groupement d'achats citoyens et solidaires en Nord-Isère

GROUPEMENT d'ACHATS CITOYENS et SOLIDAIRES

en NORD-ISÈRE

Une action menée en Nord Isère qui ne demande qu'à être dupliquée !
À l'origine, un projet de Monnaie Locale en Nord-Isère baptisé « Le ₮issou », qui impose de trouver à la fois des prestataires professionnels (commerçants, artisans, sociétés de services, associations et collectivités locales qui s'impliquent) et de l'autre des consom'acteurs clients. Un challenge difficile dans un territoire à 80% rural.
D'où l'idée, qui émerge en septembre 2019, de créer en parallèle un projet qui, par essence, lie des producteurs locaux et des clients responsables et conscients.
L'enjeu est d'arriver à mobiliser un nombre conséquent de demandeurs de produits de bonne qualité afin d'intéresser les producteurs - alliant le zéro déchet, autre problème à résoudre dans la transition - qui, en échange d'un volume important, accordent des prix raisonnables.
Voici synthétiquement dans un esprit de partage de savoirs et savoir-faire locaux, les cinq objectifs primordiaux élaborés en adéquation avec un futur vivable parce que respectueux du vivant ! :
  1. Manger sain, équilibré, frugal et de saison: le juste nécessaire vital, nutritif et gustatif !
  2. Dans l'esprit "zéro déchet" pour notre planète, nous ferons notre part !
  3. À des prix au final très concurrentiels à la "mal bouffe pas cher" actuelle et sans parler des tricheries et combines marketing du "bio low cost" ! ; ainsi nous participons socialement à aider les familles en difficulté à s'approvisionner en produits de bonne qualité aux prix équivalents de la grande distribution trompeuse !
  4. Privilégier et aider nos entreprises et producteurs locaux à vivre honnêtement de leur travail face à un monde "librement faussé" et sa concurrence sauvage qu'on tente de leur imposer ! Nous avons encore le droit de choisir à qui nous devons faire confiance ! 
  5. Enfin, reprendre le pouvoir de nos décisions pour un monde plus juste: notre pouvoir d'achat est non négociable, car en harmonie avec le rythme de la Terre, la Nature et l'Humanité.
Comment le projet s'est-il monté ?
L'association CRI-AC! pour Collectif Relais d'Informations & Actions Citoyennes existant depuis Octobre 2010 a porté la réflexion.
Il a été fait le choix de créer une Coopérative d'Achats Groupés, Éthique & Territoriale (CAGET)
Il a d'abord été procédé à un sondage internet au format d'une simple page A4 que l'on peut consulter en pièce jointe.
L'envoi par courriel d'un message à environ 800 contacts a permis d'intéresser 120 familles  soit environ 15% de retours favorables ce qui est assez extraordinaire en terme de statistiques ! Ce qui tendrait à prouver que la demande est forte !
Parallèlement un répertoire des producteurs sur ce même territoire a été créé. Il atteint à ce jour plus de 230 producteurs locaux en priorité - bio en minorité mais en extension.
Tous les besoins en produits alimentaires quotidiens sont couverts : fruits, légumes, produits laitiers, viandes, œufs, pâtes...
Pour les produits n'existant pas sur le territoire - légumes secs, riz, sel, sucre, conserves, … -, des contacts ont été établis avec des grossistes bio pas trop éloignés (Drome, Ardèche, Rhône) ainsi que pour les produits naturels en remplacement de tous les produits chimiques lessiviels.
Le tout avec un maximum de vrac toujours dans l'esprit zéro déchet et un bénéfice santé indéniable.
Toutefois la pandémie de COVID-19 a bloqué le démarrage qui était programmé le 19 mars dernier !
Comment cela fonctionnera-t-il ?
Comme le territoire rural Nord-Isère représente 300 000 habitants sur 122 communes, nous avons rassemblé les 120 premières familles en 8 groupes de proximité dans l'objectif de moindres déplacements pour chacun des adhérents.
Chaque groupe est indépendant dans ses achats en privilégiant toutefois les producteurs les plus proches, mais pouvant, le cas échéant, profiter d'une commande groupée plus large lancée en fonction des offres potentielles et/ou demandes d'adhérents pour des produits de producteurs plus éloignés.
Un logiciel libre et gratuit gère l'ensemble des commandes.
Chacun-e une fois sa commande passée et confirmée sait exactement le montant de ses achats.
Les livraisons sont programmées sur un jour fixe avec une fenêtre horaire large.
Les cycles de commande sont variables : de 15 jours à 3 mois, voire plus rapprochés si le nombre des adhérents augmente du fait du bouche à oreilles !
Ces cycles sont laissés à la libre décision de chaque groupe en fonction de critères de CGV des producteurs /fournisseurs ou de besoins exprimés.
Au contraire d'une AMAP, il n'y a aucune obligation d'achats ou d'un volume quelconque, autre que l'unité définie par le produit (Litre, Kg, paquet ou boite indivisible).
C'est le nombre d'adhérents qui permet de s'approvisionner au prix de gros.
Le partage de la commande entre les familles est assuré par les adhérents bénévoles :
  • Ceux-ci sont inscrits sur un planning de disponibilité et donnent une ou 2 heures de leur temps pour préparer les commandes individuelles à partir de la réception globale des produits.
  • Ils gèrent également les règlements aux fournisseurs au maximum 8 jours après la livraison, les adhérents payant obligatoirement le jour de l'enlèvement par chèque, espèces ou virement bancaire.
Et financièrement ?
La coopérative ne prendra aucune marge, en dehors de l'adhésion. Celle-ci, une obligation légale, permet de bénéficier des services de la coopérative. Elle est ajustable aux conditions de précarité de certains membres.
La coopérative n'ajoutera aux prix d'achats négociés avec les fournisseurs que les taxes additionnelles et les frais éventuels de transport ; tous les actes de réception/distribution étant opérés par les adhérents solidairement, cela permet de baisser le prix de revient final pour tous en cumulant des prix préférentiels et le vrac.
Des perspectives ?
L'association CRI AC!, qui a lancé le projet, est consciente des limites de capacité d'organisation d'une CAGET et a déjà proposé aux adhérents de la transformer en SCIC (Société Coopérative d'Intérêt Collectif) dès que l'effectif de 500 familles sera atteint ; en effet il apparaît, dans ces conditions, nécessaire de créer des emplois pour une organisation plus fluide et moins contraignante que le bénévolat avec ses limites ; ainsi tous les adhérents deviendront les co-gestionnaires dans une gouvernance partagée et citoyenne.
Et quoi d'autre ?
Le Groupement d'Achats Citoyens et Solidaires Nord-Isère ne se contente pas de résoudre un problème alimentaire ou de besoins essentiels : il organise des rencontres, des ateliers Do It Yourself "faire soi-même", des conférences/débats publics sur les sujets sociétaux qui nous préoccupent dans un système qui broie l'humain et organise une concurrence de tous contre tous au lieu d'une entraide salutaire.
Pour conclure :
L'effondrement du système d'hyper-consommation se rapproche : trop de bombes ont été allumées et si, jusqu'à ces derniers jours, nous ne savions pas quelle était la mèche la plus courte restant à se consumer, il se pourrait bien que le COVID-19 soit la première qui va déclencher en cascade les autres bombes ...
Et on le voit déjà avec la finance internationale et l'économie de "marché" qui sont directement impactées.
Ce projet est une solution à cette crise systémique qui pourrait se propager aussi vite que le virus à condition de s'en saisir ! Je compte sur vous !
Robert PILLI, le 19 mars 2020
Accès aux documents
Le formuaire de l'enquête en ligne auprès de la population est disponible sur le site framaform.org :

Une fois sur le site :

1° créez votre compte

2° choisissez "créer un formulaire depuis un modèle"  qui vous amène sur la liste des clones en accès libre

3° taper dans la rubrique auteurs : Bob Pilli  puis Appliquer 

4° Sur la ligne Coopérative d'Achats Groupés Ethique et Territoriale en Nord-isère, cliquez sur Cloner à droite de la ligne et voilà le sondage prêt à être complété, modifié , amendé !

Pour davantage de renseignements, veuillez vous adresser à l'auteur à l'adresse suivante : carskool@free.fr
Publié le 11 avril 2020