LIBÉRONS-NOUS DE LA VOITURE - PARTIE 1

C’est vrai que lorsque l’on pense à cet engin qu’est la voiture, on pense aux premiers coups de volant à 18 ans, aux excursions qui ne méritent pas d’être prévues et à de longues routes qui s’écoulent paisiblement devant nous. Pourtant, qu’elle est notre réalité de la voiture ? Est-elle réellement l’incontournable de nos aventures, ou s’est-on laissé persuader de la chose ?

 

Voiture

 

Evidemment l’aventure existait avant la voiture. L’humanité n’a attendu ni Renault ni Jeep pour les virées entre copains, les découvertes de nouveaux horizons et même l’adrénaline que l’on ressent avec la vitesse. Plus encore, l’aventure survivra à la voiture tout autant que les libertés de demain se construiront sans elle. Citons deux exemples de libertés qui danseront gaiement sur la tombe des bagnoles.

La liberté d’être en bonne santé, d’abord. Cette étude de l’INSEE a mesuré en 2019 que deux jours de grèves dans les transports en commun, et ainsi un trafic automobile accru sur la période, a suffi pour observer un pic dans les admissions en urgence pour certaines pathologies respiratoires. Sans que la voiture y soit totalement responsable, la pollution provoque tout de même en France la mort prématurée de 100.000 personnes par an. La voiture c’est la mort quelque part, une drôle de liberté.

Ensuite, et cela peut paraître contre-intuitif, mais c’est l’usage le plus restrictif possible de la voiture qui nous permettra de circuler librement.

(suite jeudi prochain).

 

 

Notre projet

EnSavoir+

Sur le même thème

  • LIBÉRONS-NOUS DE LA VOITURE - PARTIE 2

    « Vive la liberté », « La liberté, un état d’esprit depuis 80 ans », « la liberté en mouvement ». Les dernières campagnes publicitaires de nos entreprises automobiles n’ont pas manqué de donner le ton. La liberté, c’est eux ! Mais avons-nous eu l’occasion de nous demander si c’était vraiment le cas ?

Que pensez-vous de notre nouveau site ?

Choix