LIBÉRONS-NOUS DE LA VOITURE - PARTIE 2

« Vive la liberté », « La liberté, un état d’esprit depuis 80 ans », « la liberté en mouvement ». Les dernières campagnes publicitaires de nos entreprises automobiles n’ont pas manqué de donner le ton. La liberté, c’est eux ! Mais avons-nous eu l’occasion de nous demander si c’était vraiment le cas ? Retrouvez la première partie de l'article Libérons nous de la voiture

Cela peut paraître contre-intuitif, mais c’est l’usage le plus restrictif possible de la voiture qui nous permettra de circuler librement. La voiture, disait déjà André Gorz en 1973, est un luxe. Sa démocratisation rendra son usage inutile au même titre que si nous avons chacun une villa sur la côte, ces villas encastrées sur des côtes surpeuplées ne vaudraient plus rien.

Automobile

La voiture a subi les projections de Gordz. Aucune ville de France ne permet aux voitures d’aller plus vite que les transports en commun et aucunes voitures ne va plus vite que le train. Malgré les investissements publics les plus irrationnels (les autoroutes qui traversent Lyon, coupe Valence ou survolent les quartiers populaires de Marseille) la réalité du quotidien de la voiture n’est pas l’escapade mais le bouchon. La liberté d’être bloqué.

La réalité est que toutes les libertés ne peuvent être construites que dans un cadre collectif. Pour la liberté des voitures, il a fallu investir collectivement dans les routes et il faudra demain prendre en charge les personnes souffrant de troubles respiratoires. Pour le résultat mitigé d’embouteillages pouvant être frustrants et de klaxons pas toujours intelligent aux feux rouges.

Pour la liberté des transports en commun, il faudra évidemment investir dans leur développement. Mais puisque nous étions capables dans les années 30 d’avoir un tramway toutes les 10 secondes sur la Cannebière marseillaise, 600km de lignes de voies ferrées dans le 75, et de relier Lyon à Chaponost ou Neuville, (à plusieurs dizaines de kilomètres) qu’il y a-t-il d’insurmontable aujourd’hui ?

Et en quoi avons-nous besoin de la voiture ?

 

Notre projet

EnSavoir+

Sur le même thème

  • LIBÉRONS-NOUS DE LA VOITURE - PARTIE 1

    « Vive la liberté », « La liberté, un état d’esprit depuis 80 ans », « la liberté en mouvement ». Les dernières campagnes publicitaires de nos entreprises automobiles n’ont pas manqué de donner le ton. La liberté, c’est eux ! Mais avons-nous eu l’occasion de nous demander si c’était vraiment le cas ?

Que pensez-vous de notre nouveau site ?

Choix