Solidarité

  • Les français contre l'immigration ?

    L’immigration, le gros lot de la course à l’échalote électorale, qui se dispute entre la droite extrême et l’extrême droite. Les Français résistent bien à l’intox. Un article de Pierre Bréchon, politologue et chercheur au laboratoire de sciences sociales, Pacte.
  • À Marseille, une Base inclusive

    Dans la cité phocéenne, une tendance se dessine, mêlant low-tech et esprit d'inclusion. Orchestré par “Alternatiba Marseille”, “EKO!” et “Marseille en Transition” une rencontre entre natifs et réfugiés mets en avant la solidarité autour des questions écologiques.
  • Eko! : Une onde de solidarité pour les exilés

    Face aux défis des mouvements de population, l'association "EKO!" propose l’insertion par la low-tech. Fondée par Marjolaine Bert, "EKO!" vise à améliorer la résilience et l'autonomie des exilés. Lancé en 2018 à Lesbos, Grèce, le projet se développe à Briançon et Marseille.
  • Gem la coop, la solidarité taillée en Épi

    Ce petit supermarché local, opérant sur le modèle de l'épicerie Monépi, se distingue par sa volonté de proposer aux Avignonnais des produits de qualité, principalement bio, à des prix abordables. Depuis 2019, cette initiative citoyenne a su tisser des liens forts avec ses adhérents et les producteurs locaux.
  • DEVENIR UNE SOCIÉTÉ DE LA GRATUITÉ

    Paul Ariès est rédacteur en chef de la revue les Zindigné(e)s. Son dernier ouvrage, qui porte sur la question de la gratuité, a donné lieu à un appel collectif (repris par des partis, des associations, un ancien rapporteur à l'ONU...)
  • LES CULTURES POPULAIRES AU SECOURS DE L’ÉCOLOGIE

    Paul Ariès, politologue, romancier, auteur de « Ecologie et cultures populaires » (éditions Utopia) vient de faire paraitre deux romans : un roman adulte, Le meilleur des mondes végans (éditions A plus d’un titre) et un roman-jeunesse, j’veux plus manger de viande (Golias).
  • REMPLACER LES PANNEAUX PUBLICITAIRES

    Les panneaux publicitaires, jusqu'à quel point se sont-ils immiscés dans nos vie ? A partir de quel moment avons-nous oublié a quel point un espace dénué de publicités était beau et agréable ?