LE MAGAZINE DE LA TRANSITION FACILEMENT ACCESSIBLE A TOUS

 

Le bonheur peut-il coexister avec l’incontournable défi de réduire nos consommations
pour que notre belle planète reste viable ? C’est heureusement oui ! 
Notre cerveau le démontre en délivrant plus de dopamine, l’hormone de la récompense,
à l’écoute d’une musique qui nous fait vibrer, en réunissant des amis
ou en aidant des personnes que lors d'achats compulsifs.  
De plus, la boulimie consumériste ne nous est pas naturelle.
Sinon pourquoi tant d’argent dépensé en publicité ?
550 milliards d’euros en 2020 au niveau mondial !
Pas simple de nous pousser à acheter ce dont nous n’avons aucun besoin !

Moins de dépenses, c’est moins de travail, plus de temps libre
pour s'occuper de soi, des autres, de notre monde.
Nous sommes de plus en plus nombreux à aspirer aux valeurs de 
justice, équité, solidarité, coopération, convivialité.   
Et la connaissance, la culture, les modes d’expressions artistiques, le sport...
sont autant de remèdes aux addictions consuméristes
à rendre accessibles au plus grand nombre.
Ces profondes transformations nécessitent la sensibilisation
d’un nombre significatif de nos concitoyens.
C’est normalement le rôle des médias.
Hélas, les sources qui alimentent l'opinion
sont très majoritairement acquises au consumérisme.
Il est illusoire d’attendre qu’elles prônent la déconsommation.  

Un puissant contre-pouvoir médiatique de masse s'impose ! 

Nous devons nous donner les moyens de répandre à grande échelle
la vision d’une autre société vraiment démocratique, généreuse et fraternelle,
et bien sûr, émancipée des addictions consuméristes.
 
Nous allons d'abord lancer partout en France un média papier à grand tirage,
doublé de sa version numérique. Fabrication et acheminement dans les territoires,
nous savons faire à un coût raisonnable. Mais, pour être découvert, acheté et lu,
il faut que ce premier périodique alternatif de masse
soit mis bien en vue localement, là où vont les gens au quotidien. 
Une mobilisation citoyenne nombreuse est nécessaire
pour se partager cette tâche simple : recevoir et diffuser localement
les liasses du magazine postées par l’imprimeur. 
Dix mille personnes constitueront ce début de
Collectif pour la médiatisation massive des transitions.
Ils feront vivre le slogan : « Ils ont les milliards, nous avons le nombre ».          

 

REJOIGNEZ LE PROJET !

 

Demain en mains est un magazine de 12 pages A4 pour commencer, d’abord trimestriel. Il est proposé en liasses de 30, 50 ou 100 magazines vendues 3, 5 ou 10 €. Le prix indiqué sera de 0,10€, mais chacun-e décidera s’il-elle vend ou donne.

Autant d’engagements accessibles à tous, peu coûteux en argent et en temps, à la fois citoyens et conviviaux ! C’est la première étape d’une démarche démocratique qui s’inscrit dans la durée pour rendre une information libre et indépendante très facilement accessible à TOUS !